arpoma.com - connaitre pour mieux comprendre - histoire arts culture actualite la culture en quelques clics
page precedente     retour menu     actualiser     rechercher
peinture / litterature / musique 1 - 2 / cinema / photographie / lieux / histoire / documentation /
◀◀       aleatoire     ►► 
page unique / kaleidoscope / liste
Bronislaw GEREMEK (1932-2008)

Bronislaw GEREMEK (1932-2008)

Bronislaw Geremek, né Benjamin Lewertow est un historien médiéviste et homme politique polonais, né à Varsovie le 6 mars 1932 et mort le 13 juillet 2008 près de Lubien (à Nowy Tomysl, Pologne).

Warning: getimagesize(../data/patrimoine/figures/@selection/gorbatchev (michail).jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/arpoma/e-doc3.php on line 380
Bronislaw GEREMEK (1932-2008)

Mikhail GORBATCHEV

Bronislaw Geremek, né Benjamin Lewertow est un historien médiéviste et homme politique polonais, né à Varsovie le 6 mars 1932 et mort le 13 juillet 2008 près de Lubien (à Nowy Tomysl, Pologne).
00-00-0000
Vaclav HAVEL (1948-2011)

Vaclav HAVEL (1948-2011)

Issu d'une famille aisée d'entrepreneurs dans le bâtiment, Vaclav Havel ne peut suivre les études qu'il désire suite au putsch communiste de 1948. Il obtient toutefois un diplôme d'économie de Polytechnique grâce aux cours du soir. Mais c'est le théâtre qui le passionne réellement. Il écrit différents articles, quelques pièces, et préside le Club des écrivains indépendants. Ses premières pièces, quoique critiques envers le pouvoir en place, peuvent toutefois être représentées. Mais tout change avec la répression du 'Printemps de Prague' : il écrit une lettre ouverte au président Husak, et co-rédige avec le philosophe Jan Patocka la 'Charte 77' pour le respect des droits de l'Homme. Incarcéré à plusieurs reprises, il passe près de cinq ans en prison. En novembre 1989, il devient l'une des principales figures de la 'Révolution de velours' et il est élu président de la République tchécoslovaque. Opposé à la partition de son pays, il accepte cependant la présidence de la République tchèque en janvier 1993. Réélu en 1998, son mandat expire en février 2003. Vaclav Klaus lui succès alors. À la suite d'un séjour aux États-Unis durant lequel il donne cours à l'université Columbia, l'ancien président tchèque publie en 2007 À vrai dire... livre de l'après-pouvoir, une pièce centré sur l'abandon du pouvoir. À destination du Théâtre national (Prague) dans un premier temps, elle est finalement présentée au théâtre de Vinohrady (Prague) où se produit la femme du dramaturge, Dagmar Havlová. En 2010, Vaclav Havel reçoit le prix Franz Kafka de littérature. Le 18 décembre 2011, il s'éteint dans son sommeil des suites d'une infection pulmonaire.

Warning: getimagesize(../data/patrimoine/figures/@selection/hessel (stephane).jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /public_html/arpoma/e-doc3.php on line 380
Vaclav HAVEL (1948-2011)

Stephane HESSEL (1917-2013)

Issu d'une famille aisée d'entrepreneurs dans le bâtiment, Vaclav Havel ne peut suivre les études qu'il désire suite au putsch communiste de 1948. Il obtient toutefois un diplôme d'économie de Polytechnique grâce aux cours du soir. Mais c'est le théâtre qui le passionne réellement. Il écrit différents articles, quelques pièces, et préside le Club des écrivains indépendants. Ses premières pièces, quoique critiques envers le pouvoir en place, peuvent toutefois être représentées. Mais tout change avec la répression du 'Printemps de Prague' : il écrit une lettre ouverte au président Husak, et co-rédige avec le philosophe Jan Patocka la 'Charte 77' pour le respect des droits de l'Homme. Incarcéré à plusieurs reprises, il passe près de cinq ans en prison. En novembre 1989, il devient l'une des principales figures de la 'Révolution de velours' et il est élu président de la République tchécoslovaque. Opposé à la partition de son pays, il accepte cependant la présidence de la République tchèque en janvier 1993. Réélu en 1998, son mandat expire en février 2003. Vaclav Klaus lui succès alors. À la suite d'un séjour aux États-Unis durant lequel il donne cours à l'université Columbia, l'ancien président tchèque publie en 2007 À vrai dire... livre de l'après-pouvoir, une pièce centré sur l'abandon du pouvoir. À destination du Théâtre national (Prague) dans un premier temps, elle est finalement présentée au théâtre de Vinohrady (Prague) où se produit la femme du dramaturge, Dagmar Havlová. En 2010, Vaclav Havel reçoit le prix Franz Kafka de littérature. Le 18 décembre 2011, il s'éteint dans son sommeil des suites d'une infection pulmonaire.
00-00-0000
Thomas HOBBES

Thomas HOBBES

Son œuvre majeure, le Léviathan, eut une influence considérable sur la philosophie politique moderne, par sa conceptualisation de l'état de nature et du contrat social, conceptualisation qui fonde les bases de la souveraineté. Thomas Hobbes (5 avril 1588 à Westport, Angleterre – 4 décembre 1679 à Hardwick Hall, dans le Derbyshire, en Angleterre) est un philosophe anglais. Quoique souvent accusé de conservatisme excessif (par Arendt et Foucault notamment), ayant inspiré des auteurs comme Maistre et Schmitt, le Léviathan eut aussi une influence considérable sur l'émergence du libéralisme et de la pensée économique libérale du xxe siècle, et sur l'étude des relations internationales et de son courant rationaliste dominant : le réalisme.
Victor HUGO (1802-1885)

Victor HUGO (1802-1885)

Victor Hugo , né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a compté dans l'Histoire du xixe siècle.
Victor Hugo occupe une place marquante dans l'histoire des lettres françaises au xixe siècle,
Il est également un romancier du peuple qui rencontre un grand succès populaire avec par exemple Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862).
Son œuvre multiple comprend aussi des discours politiques à la Chambre des pairs, à l'Assemblée constituante et à l'Assemblée législative, notamment sur la peine de mort, l'école ou l'Europe, des récits de voyages (Le Rhin, 1842, ou Choses vues, posthumes, 1887 et 1890), et une correspondance abondante.
Ses choix, à la fois moraux et politiques, durant la deuxième partie de sa vie, et son œuvre hors du commun ont fait de lui un personnage emblématique de la Troisième République.

La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder en face.
(Tas de pierres)

L’avenir, fantôme aux mains vides, qui promet tout et qui n’a rien.
(Les Voix intérieures)

Qui n’est pas capable d’être pauvre n’est pas capable d’être libre.
(Tas de pierres)


Jean JAURES (1859-1914)

Jean JAURES (1859-1914)

Jean Jaurès est un homme politique français, né à Castres (Tarn) le 3 septembre 1859 et mort assassiné à Paris le 31 juillet 1914 par Raoul Villain. Orateur et parlementaire socialiste, il s'est notamment illustré par son pacifisme et son opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale.
Karol WOJTILA (Jean-Paul 2) (1920-2005)

Karol WOJTILA (Jean-Paul 2) (1920-2005)

Karol Józef WojtyÅ‚a (Wadowice, près de Cracovie, en Pologne, 18 mai 1920 - Vatican, 2 avril 2005) prêtre polonais, évêque puis archevêque de Cracovie, cardinal, élu pape de l’Église catholique romaine le 16 octobre 1978 sous le nom de Jean-Paul II (en latin Ioannes Paulus II, en italien Giovanni Paolo II).
Son pontificat de 26 ans en fait le troisième plus long de l’histoire de l’Église après celui de Saint PierreNote 1, et celui de Pie IX (31 ans). C’est le premier pape non italien depuis le pape hollandais Adrien VI en 1520, et le premier pape polonais de l’histoire de l’ÉgliseD 1.
Sa volonté de rapprocher les religions a conduit à sensiblement améliorer les relations de l'Église catholique avec les Juifs, les Églises orthodoxes, et les Anglicans. Il est à l’origine de la première réunion internationale inter-religieuse d’Assise en 1984, réunissant plus de 194 chefs de religions.
Il parcourut plus de 129 pays pendant son pontificat, plus de cinq cents millions de personnes ayant pu le voir durant cette périodeD 2, et institua de grands rassemblements comme les Journée mondiale de la jeunesse. Il béatifia 1 340 personnes et canonisa 483 saints, soit plus que pendant les cinq siècles précédents.
Il a défendu les réformes du Concile Vatican II, auquel il participa en tant qu’évêque. Sa volonté de défense de la dignité humaine l’a conduit à promouvoir les Droits de l’homme. Il s'est opposé à l'idéologie communiste et par son action, notamment en Pologne, a favorisé la chute du bloc de l'Est. Il a également dénoncé les excès du capitalisme. Il a été critiqué pour s'être opposé pour des raisons morales et religieuses à l’avortement et à la contraception et pour certaines de ses prises de position en matière de bioéthique.
Jean-Paul II est considéré comme l’un des leaders politiques les plus influents du xxe siècleNote 2.
Il sera béatifié le dimanche 1er mai 2011.
Steve JOBS (1955-2011)

Steve JOBS (1955-2011)

«L'un des plus grands inventeurs américains, assez courageux pour penser différemment, assez audacieux pour croire qu'il pouvait changer le monde, et assez talentueux pour le faire »
Barack Obama (octobre 2011).

Steve Jobs, né le 24 février 1955 et mort le 5 octobre 2011, un entrepreneur et informaticien américain, cofondateur en 1976 d'Apple, dont il a été le directeur général puis le président du conseil d'administration. Il est considéré comme l'un des pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit l'ordinateur personnel dans les foyers (bien avant l'avènement de l'IBM PC), en ayant pris conscience du potentiel du couple interface graphique / souris à la suite d'une visite avec une équipe de sa société au Palo Alto Research Center de Xerox. Cette idée mènera à la commercialisation début 1984 par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces innovations.
Évincé en 1985 de l'entreprise qu'il a fondée, Steve Jobs crée notamment NeXT, rachète et développe les studios d'animation Pixar, avant de revenir prendre la direction d'Apple en 1997 et d'être à l'origine dans les années 2000 du lancement et des succès planétaires, de l'iMac (1998), de l'iPod et d'iTunes (2001), de l'iPhone (2007) et de l'iPad (2010). En 2011, il est considéré comme la 34e fortune américaine et la 110e fortune mondiale.
Affecté par des problèmes de santé, il annonce le 24 août 2011 par une lettre au conseil d'administration et à la communauté Apple sa démission du poste de directeur général de l'entreprise. Il reste toutefois président du conseil d'administration, afin de continuer d'avoir de l'influence sur le fonctionnement de son entreprise. Le 5 octobre 2011, Apple annonce sa mort à l'âge de 56 ans.
Alexandre JOLIEN

Alexandre JOLIEN

Alexandre Jollien, né le 26 novembre 1975 à Savièse, est un écrivain et philosophe suisse.
À cause d'un étranglement par cordon ombilical à sa naissance, il est atteint d'athétose.
De 3 à 20 ans, il vit à Sierre dans une institution spécialisée pour personnes handicapées.
Son premier ouvrage, Éloge de la faiblesse, paru en 1999, a été accueilli par le prix Mottart de l’Académie française de soutien à la création littéraire et le prix Montyon 2000 de littérature et de philosophie. Il a été mis en scène en 2007 par Charles Tordjman au théâtre de la Manufacture à Nancy. La même année, il aide Bernard Campan à écrire le scénario de La Face cachée.
Spécialiste de philosophie helléniste, il est également conférencier et intervient dans le cadre du rapport au handicap, comme dans une vidéo pour Pôle emploi en France3.
Alexandre Jollien a été couronné par le Prix Pierre Simon « éthique et société » pour l'ensemble de son œuvre.