[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
    liste chronologique / liste alphabetique
  • Laurent (le 10 / 8)
  • Le laurier - laurus en latin - était le feuillage avec lequel on tressait des couronnes pour les généraux vainqueurs, lors de leurs entrées triomphales dans la Rome antique. Cette tradition républicaine se voulait modeste, en opposition aux couronnes d'or dont se paraient souvent les despotes orientaux et leurs généraux. C'est ce laurier qui est à l'origine du mot lauréat, désignant le vainqueur d'un concours ou le gagnant d'un prix. Le prénom Laurent qui en a dérivé est attesté depuis l'Antiquité.
    Après une longue éclipse due à l'arrivée des prénoms germaniques puis des prénoms bibliques, Laurent fut retrouvé au XVe siècle, d'abord en Italie où il fut illustré par le plus représentatif des princes de la Renaissance, Laurent de Médicis, surnommé le Magnifique. Puis Laurent essaima dans tous les pays européens, y compris la Russie et les Balkans. En France, sans connaître un grand succès il fut régulièrement attribué. Cette période de discrétion fut suivie, vers 1950, d'une brusque faveur qui l'amena, de 1965 à 1975, à un très grand succès, figurant à la troisième place au palmarès des prénoms masculins. Depuis il est en net reflux mais reste un prénom classique, encore fréquent à l'état civil. Saint Laurent était, au IIIe siècle, un diacre romain responsable de la trésorie de la jeune Église chrétienne. Il fut arrêté, en août 258, par la police de l'empereur Valérien, avec le pape Sixte II et six autres diacres. Tous furent exécutés, sauf Laurent dont on souhaitait qu'il livrât les biens dont il avait la garde. Il refusa, fut mis à la torture et finalement placé sur un gril. Son courage lui valut très rapidement un culte exceptionnel. D'innombrables églises - dont une basilique à Rome - lui furent dédiées. En France, près de cent communes portent son nom.

    Fins, délicats, raffinés, Laurent, Filib et Völund sont pourvus d'une certaine aristocratie naturelle. Paraître, montrer l'exemple, être admiré leur plaisent. Ils ont de la volonté, sont disciplinés, ambitieux, autoritaires et pleins de vitalité... autant de cordes « solaires » à leur arc (ils appartiennent souvent au signe zodiacal du Lion!). Néanmoins, ils peuvent tomber facilement dans le culte de la personnalité : dans ce cas, ils tendront à être orgueilleux, arrogants et égocentriques. Le plus souvent sociables, communicatifs et généreux, Laurent, Filib et Filib ont le geste large. Ils s'expriment facilement et savent se rendre sympathiques. Leur sensibilité est grande ainsi que leur intérêt pour autrui. Il faut éviter qu'ils soient enfants uniques, car ils se prendraient vite pour le centre du monde. Il serait conseillé de les faire adhérer à des groupes, dans lesquels ils pourraient acquérir un sentiment de solidarité. Par ailleurs, l'art et les langues sont des centres d'intérêt à encourager.
   avec le site famili.fr: http://www.tous-les-prenoms.com