[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
    liste chronologique / liste alphabetique
  • Mathilde (le 14 / 3)
  • Issu de deux substantifs germaniques, maht, la puissance, et hild, le combat, Mathilde est " celle qui acquiert le pouvoir par la guerre ".
    Ce nom assez redoutable apparaît dans l'Europe germanisée dès le VIIe siècle, en même temps que sa cousine... germaine, Clothilde. Dès lors, jusqu'au XVIe siècle, il sera répandu dans tous les pays occidentaux, surtout dans l'aristocratie. Il subira ensuite le déclin propre à tous les prénoms médiévaux, mais retrouvera vie dès le début du XIXe siècle. En France, aujourd'hui, Mathilde connaît un vif succès qui déborde largement la bonne société, où il était depuis longtemps fort prisé. Sainte Mathilde (890- 968) fut l'épouse du roi de Germanie, Henri l'Oiseleur, et la mère d'Othon le Grand, premier empereur du Saint Empire romain germanique. Elle fonda nombre d'hôpitaux, d'églises et de monastères.

    émotivité, sensibilité, intuition, réceptivité, charme et sensualité, bien que pouvant apparaître superficielles et légères, elles sont idéalistes, parfois même utopistes, et cherchent à trouver un sens à leur vie pour se sentir exister pleinement. C'est pourquoi elles s'orienteront vers différentes voies, au travers de groupes sociaux à vision humaniste, politique, artistique, spiritualiste ou idéologique. Si elles ne trouvent pas leur chemin ainsi, elles pourront être tentées de vivre leur idéal au travers d'une riche vie fantasmatique, de chimères ou se tourneront vers des paradis artificiels. Il est vrai qu'elles ont un intense besoin d'émotions et d'expériences nouvelles et ne se satisfont guère d'une existence routinière. Fantaisistes et bohèmes, la vie doit être une représentation théâtrale pour être digne d'être vécue. Voilà pourquoi elles sont souvent déçues, à la merci de déséquilibres intérieurs. Elles sont beaucoup plus faites pour le bonheur, la vie facile, que pour les difficultés. Elles ont une intelligence vive, un esprit d'à-propos souvent teinté d'humour et apprécient les joutes oratoires dans lesquelles elles excellent. Enfants, elles sont fragiles émotionnellement et fortement influencées par leur entourage familial auquel elles veulent plaire, même si elles doivent se sacrifier. Curieuses de tout, elles peuvent facilement être instables. De plus, faire éclore, chez ces fillettes douées, un violon d'Ingres artistique (le chant, la musique, la danse) ou le goût des langues serait judicieux.
   avec le site famili.fr: http://www.tous-les-prenoms.com