[page precedente]  [retour menu]   [actualiser]   [rechercher]   
    liste chronologique / liste alphabetique
  • Wilfried (le 12 / 10)
  • Issu du germanique wil, la volonté, et frido, la paix.
    Ce nom de chevalier pacifique fut assez fréquent dans plusieurs pays européens dès le haut Moyen Âge : on le note en Angleterre, en Allemagne, en Autriche et en France. Il restera en usage jusqu'au XIIIe ou XIVe siècle, puis disparaîtra jusqu'à l'époque romantique. L'éclatant succès du roman de Walter Scott, paru en 1819, Ivanhoé remit ce prénom en lumière (Wilfrid est le prénom du héros). Il se répandit surtout en Angleterre et ne fut guère apprécié aux États-Unis où il est toujours peu fréquent. En France, il a débarqué dans les années 1960 et y est aujourd'hui régulièrement attribué. Saint Wilfrid fut, de 670 à 709, archevêque d'York à une époque troublée de l'histoire d'Angleterre. Défenseur de l'Église romaine, opposé à l'esprit nationaliste de nombreux dignitaires religieux, il connut la prison et dut faire deux fois le voyage de Rome pour plaider sa cause. Il mena pendant quarante ans un apostolat difficile mais fécond.

    Wilfried est secret, réservé, introverti, observateur et possède une nature assez méfiante et prudente. Cela peut aisément passer pour de la froideur, de la fierté, ou un certain sentiment de supériorité, alors qu'il s'agit en réalité de pudeur et de timidité, son flegme apparent dissimulant une réelle nervosité. Patient, lent, il est pourvu d'une détermination à toute épreuve et lorsqu'un but lui tient à c œur, il peut se montrer obstiné et opiniâtre. Ennemi du superficiel, il ne donne pas son amitié à n'importe qui, mais, lorsqu'il s'engage et donne sa confiance, il perd son côté « ours » et se révèle agréable, fidèle, ses qualités morales apparaissant au grand jour. Enfant, il est souvent sage, calme, tranquille, avec parfois quelques accès de colère. Wilfried est profondément attaché à sa famille au point de devenir assez casanier. Souvent intellectuel, il peut être attiré par les études longues, et il restera des heures à lire en oubliant tout ce qui l'entoure. Les parents devront stimuler sa sociabilité, favoriser son autonomie et l'habituer à communiquer, lui qui tend plutôt à être solitaire, sinon sauvage. Il est assez responsable et les parents peuvent être tranquilles : il sera honnête et agréable avec ses frères et s œurs.
   avec le site famili.fr: http://www.tous-les-prenoms.com